Nous remplacer

La deuxième fonction des robots est de nous remplacer, là où ne sommes pas suffisamment efficaces ou encore là où nous sommes en danger. Il est mal vu de déposséder un homme de son travail et de le confier à un robot, mais cela représente un gain économique très avantageux. Et bien souvent, cet acte se justifie par la volonté d'épargner à l'homme la réalisation de travaux en milieu dangereux.

 

Pourquoi nous remplacer

Pour suivre le rythme soutenu de la course à la productivité, il faut produire plus, plus rapidement et à des coûts réduits. Les robots tombent donc à point nommé : ils travaillent sans compter leurs heures, sans avoir besoin de faire des pauses et question salaire, ils ne sont pas vraiment exigeants puisqu'ils n'en perçoivent pas. Notre but ici n'est pas de porter un jugement sur ce phénomène, simplement de signaler que les robots sont aussi de sérieux atouts économiques.

Gagner du temps et de l'argent, c'est bien, protéger la santé de l'homme c'est encore mieux. En effet, de nombreux procédés mécaniques sont progressivement mis au point pour nous éviter de travailler en milieu nocif. Prenons un exemple concret : l'application de la peinture sur les automobiles. Ce travail s'effectue à la chaîne, cela signifie qu'un groupe de personnes va répéter l'opération tout au long de sa journée de travail. Mais une chose importante : les peintures pulvérisées sont toxiques pour l'homme lorsqu'il y est exposé de manière récurrente. Les robots sont la meilleure solution pour que le travail soit toujours mené à bien et que l'homme soit protégé.

Moins polémiques, ils sont aussi créer pour remplir des tâches artistiques. Signalons par exemple que certains d'entre eux sont capables de reproduire à l'identique des œuvres d'art sculptées. Inutile de dire que les plus grands musées sont d'ores et déjà séduits par ce concept.

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site